5 - Méthode des 21 jours - Thérapie Consciente | gilles-sinquin.com

Chap 5 – La Thérapie Consciente

 

chap5-transmutation-lumiere

Pratique journalière de la méthode de base des 21 jours avec la thérapie consciente

 

Comment la conscience humaine peut-elle utiliser le mouvement perpétuel pour gérer les phases d’intégrations (4D) et les déprogrammations des mémoires cellulaires ?

Depuis 1999 nous nous harmonisons avec 26 passages de mouvements perpétuels Lumineux évolutifs. Ces 26 mouvements baissent progressivement leurs rotations, les uns après les autres, mais augmentent leurs fréquences vibratoires au fur et à mesure qu’ils s’approchent de l’intemporalité.

Notre corps énergétique, notre corps biologique, notre conscience, notre âme, nos perceptions, doivent s’harmoniser avec ces vingt-six passages pour que l’Homme passe de la 3D (Homme animal) à la 4D (Homme conscient) et terminer par la 4/5D (Homme supra-conscient).

 

L’Homme doit  s’harmoniser avec les 26 passages évolutifs de mouvements perpétuels lumineux ce qui construit son corps de Lumière et effectue son ascension vers l’Intemporalité par l’ouverture de son centre du  chakra du Cœur.

A chaque passage d’un mouvement, il vit une transformation par l’intégration de ce mouvement.

L’intégration (digestion de la Lumière) est d’abord énergétique. Les chakras s’équilibrent en s’harmonisant à la rotation du 1er mouvement perpétuel Lumineux c’est à dire que les chakras doivent tourner à la même  vitesse de rotation que le mouvement perpétuel Lumineux ordonné par l’Esprit Divin à partir de 1999.

Cette interconnexion harmonique des chakras peut provoquer des sensations d’oppression du chakra du Cœur au milieu de la poitrine, des picotements et assèchements salivaires à la gorge par la rotation du chakra laryngé et une pression à la tête au coronal  le temps que les chakras aient trouvé leur rotation qui les laissera en harmonie avec le mouvement perpétuel Lumineux qui provient du plan divin.

Pendant la deuxième intégration (l‘intégration sensorielle), les perceptions mutent pour reconnaître l’invisible afin de  ressentir les variations de fréquence entre le mouvement perpétuel lumineux et le mouvement perpétuel primordial (l’Amour). Cela peut provoquer des sensations de douleurs aux oreilles et aux yeux ainsi qu’un goût amer de fer, cuivre dans la bouche

La troisième intégration se manifeste par les méridiens qui se libèrent de leurs blocages énergétiques pour faire circuler l’Energie Vitale, pendant l’interconnexion entre les mouvements et les chakras. Cela provoque des douleurs pendant l’intégration.

Quatrième intégration : chaque blocage d’énergie étant associé à une mémoire pendant que les méridiens se libèrent, les mémoires se déprogramment, ce qui provoque des résurgences d’énergie denses comme les peurs, les angoisses, les colères intérieures qu’il faudra transmuter par la « thérapie consciente ».

 

L’étude comportementale est importante pour reconnaître toutes les autolimitations qui nous font stagner
en 3 D.

sculpture de Marie Vidalis

sculpture de Marie Vidalis

L’ÉTUDE COMPORTEMENTALE

Nous pouvons définir cinq principes de base pour évoluer vers la 4D par l’étude comportementale :

 

1) Conscience de nos émotions dominantes, de nos scénarios répétitifs, de nos croyances, de nos comportements limitatifs et comment s’expriment nos frustrations.

2) Conscience de toutes nos possibilités réactionnelles et de celles des autres. (À titre d’exemple, il est difficile d’anticiper comment sera ressentie une parole tant cela est fonction du niveau de conscience de chacun)

3) Conscience que chaque comportement est révélateur d’une fixation ancrée dans le passé.

4) Conscience qu’une transformation de nos refoulements est nécessaire pour évoluer vers la 4D (se libérer des croyances, des comportements limitatifs en libérant les mémoires cellulaires.)

5) Conscience qu’en 4D, nous devons aider l’intégration des mouvements perpétuels lumineux.

 

La « thérapie consciente » va nous permettre de nous libérer de nos conditionnements, de nos refoulements, de nos émotions primaires, de nos mémoires cellulaires, de nos réactions impulsives, des stagnations de nos phases d’intégration (4D) que nous avons discernés grâce à  notre étude comportementale.  

 

LA THÉRAPIE CONSCIENTE

 

La « Thérapie consciente » prend en compte l’importance de l’information sensorielle : ressentir une émotion sans réagir ni la refuser. (C’est observer la sensation, qui se manifeste de l’émotion jusqu’à ce que celle-ci disparaisse en conscience.)

 

*Comment pratique t’on la « thérapie consciente » ?

La base de la « thérapie consciente » :

  • La respiration neutralisante 5 inspirations par le nez (comme des reniflements brefs répétés) et 1 expiration soit par le nez soit par la bouche (ce qui est le plus confortable pour vous) ce qui développe la maitrîse de la concentration.
    L’objectif de la respiration neutralisante est de stopper le mouvement sous-Lumineux (l’activité cérébrale réactionnelle).

     

  •  la respiration consciente : observer l’inspiration, l’expiration de la respiration par le nez jusqu’à pacification totale du mental.

    A ce stade, les mémoires se libèrent de l’inconscient.  Nous le ressentons par des démangeaisons, des picotements etc.

 

La méthode de base servira à s’initier au lâcher prise, à vivre les événements quotidiens dans l’acceptation et à accélérer la déprogrammation des mémoires cellulaires et nous amener progressivement à ressentir les mouvements lumineux de la 4D.

 

Pratique journalière de la méthode de base des 21 jours avec « la thérapie consciente »

Confectionnez-vous une cordelette avec 21 nœuds, égrenez cette cordelette (Faites passer entre vos doigts et successivement chacun des nœuds comme un chapelet.

 

  • 1) Effectuez la respiration neutralisante 21 fois : Prenez votre cordelette et à chaque nœud faites 5 inspirations par le nez (comme des reniflements brefs répétés) et 1 expirations soit par le nez soit par la bouche ce qui fait une série.

    Égrenez votre cordelette de 21 séries de respirations neutralisantes. Cette respiration stoppe le mouvement perpétuel sous-Lumineux qui crée de l’énergie dense (l’activité cérébrale).

  • 2) Effectuez la respiration consciente 21 fois : Prenez votre cordelette et à chaque nœud faites 1 respiration consciente (inspiration et expiration par le nez) tout en étant conscient de l’air qui entre à l’intérieur des narines et qui ressort.  *Vous ressentirez petit à petit un apaisement de votre mental.
  • 3) Continuez par la respiration subtile :
    Soyez conscient de l’air qui entre à l’intérieur des narines et qui ressort légèrement réchauffé.
    Jusqu’à ce que s’installe progressivement le mouvement perpétuel Lumineux entraînant  la pacification totale de votre esprit.
    Dans cet état, laissez se libérer votre inconscient.
    Vous ressentirez les mémoires se libérer sous forme de démangeaisons, de picotements sur le visage et sur les corps que vous observerez sans refus.

    .
    Répétez cette technique plusieurs fois par jour pendant 21 jours et plus si besoin, de façon à réduire progressivement, l’activité de votre mental réactionnel ainsi vous videz votre inconscient.

 

Progressivement vous assisterez à une transformation de votre amygdale cérébrale qui ne pourra plus entrer en impulsion réactionnelle. Dans ce cas, le processus de refoulement ne pouvant plus se réactiver, vous vivrez la déprogrammation de vos mémoires cellulaires.

*Vous évoluerez vers la conscience active et vous ressentirez aussi que vous vous connectez progressivement aux mouvements lumineux (4D). 

 

LIBÉRATION DES MÉMOIRES CELLULAIRES

 

Pendant la méthode des 21 jours les mémoires cellulaires se déprogramment. Au cas où celles–ci se manifesteraient par des sensations désagréables lors de leurs déprogrammations, il suffira d’observer ces manifestations sensorielles désagréables sans les refuser pour accélérer la libération de ces mémoires d’une façon définitive.

 

Recommencer la méthode des 21 jours jusqu’à pacification de votre cerveau limbique et l’ouverture à  la connexion des mouvements lumineux. 

 

La technique de maîtrise instantanée :

Elle permettra de rééquilibrer rapidement la conscience psychique lorsque le sujet sera sous l’emprise d’une forte réaction émotionnelle ayant des déclencheurs sensoriels imprévisibles (comme la rencontre avec une personne violente, la vision d’un accident, d’une agression, une peur, une colère, un puissant désir, etc), où de souvenirs pénibles qui resurgissent de l’inconscient lors de la phase d’intégration d’un mouvement lumineux.

 

  • D’abord, on utilise la concentration lors de la respiration neutralisante, pour neutraliser la multiplication réactionnelle.
  • Ensuite la respiration consciente : pour accélérer la phase d’épuisement réactionnel. Une fois la pacification du mental obtenu, on utilise l’attention pour passer à la transmutation émotionnelle. C’est-à-dire l’observation intérieure de la sensation de l’émotion.

 

Pendant la transmutation, on reste en respiration consciente et on met l’attention sur le ressenti, on observe la sensation de l’émotion consciemment jusqu’à dissolution de l’émotion.

 

Nous faisons UN avec l’émotion.

 


Différence entre concentration et attention :

*La concentration est un processus dirigiste par lequel la conscience psychique est employée pour stopper les énergies denses réactives et les empêcher de se manifester. Elle implique un effort constant avec une sélection volontaire (rester dans le présent) (employée lors de la respiration neutralisante et la respiration consciente).

 

*L’attention au contraire est un état au cours duquel la conscience suit sans effort et sans distraction une situation donnée : Être attentif à un état psychique indésirable (le désir ou la peur par exemple) sans le qualifier par un mot sans le juger sans vouloir intervenir pour le modifier être simplement ici et maintenant y met un terme sans le moindre effort. (Employée lors de l’observation d’une émotion jusqu’à sa dissolution).

Par la « THÉRAPIE CONSCIENTE », nous pouvons transmuter toutes nos émotions dominantes, nos scénarios répétitifs, nos systèmes de croyances réducteurs et nos créations mentales qui nous attachent au monde de l’illusion 3D. Chacun de nos comportements est révélateur d’une fixation ancrée dans le passé. Une transmutation de nos refoulements est nécessaire pour accélérer notre mutation et vivre en conscience le passage actuel vers la quatrième Dimension. Lors de cette étape, nous nous libérerons de nos anciennes croyances et de nos comportements limitatifs en délivrant nos cellules de leurs énergies denses (mémoires cellulaires cristallisées).

 

Par la maîtrise instantanée de la « thérapie consciente », nous pouvons aider l’intégration des mouvements perpétuels lumineux.

La maîtrise instantanée permet de rééquilibrer rapidement la conscience d’une personne sous l’emprise de l’intégration d’un mouvement perpétuel lumineux. Ces phases d’intégration peuvent provoquer de l’irritabilité, des douleurs, de la violence incontrôlable et des peurs dues à des résurgences sans qu’il y ait de déclencheur extérieur. Si l’individu ne les transmute pas il risque de rester en stagnation avec ses douleurs physiques et psychologiques tant qu’il n’a pas effectué  totalement son intégration (digestion de la Lumière)

Quand l’individu a réalisé l’intégration d’un mouvement perpétuel lumineux, il est attiré par attraction vers le mouvement suivant, (plus élevé vibratoirement), qu’il devra aussi intégrer et ainsi de suite jusqu’au 26e mouvement qui le fera passer dans  l’Incréé  par son canal  intemporel.

 

LES DIFFÉRENTES APPLICATIONS DE LA THÉRAPIE CONSCIENTE

 

La respiration neutralisante et la thérapie consciente sont efficaces pour remédier à toutes sortes de phobies ou de troubles comme :

– Les phobies, les tocs, les attaques de panique etc. Ils sont tous reliés à la réaction amplifiée. Toute personne qui est sujette à ces maladies est inévitablement en état de réaction amplifiée ayant comme déclencheur une peur.

– Les situations d’évitement soulagent à court terme mais entretiennent la reconduction de la maladie.

La méthode de base sera efficace à long terme

 

 

La « thérapie consciente » sera employée pour pallier l’urgence.

 

1 ) Concentration sur la respiration neutralisante, pour stopper la libération d’excès d’hormones.

2 ) Effectuez la respiration consciente

3 ) La technique de maîtrise instantanée : observer la sensation du trouble sans réagir ne faire qu’un avec, jusqu’à ce que le trouble disparaisse.

 Lors de la résurgence de scénarios imaginaires, la respiration neutralisante et la thérapie consciente seront employées en urgence chaque fois que le facteur déclenchant se manifestera à la conscience.

Cela permettra de stopper le scénario imaginaire mais seule la maîtrise de la réaction amplifiée par un travail continuel de la méthode de base, pourra être efficace à long terme pour se libérer totalement du conditionnement.

 

La thérapie consciente est efficace pour remédier aux troubles de panique.

Toute personne en proie à des troubles de panique est obligatoirement dans un fonctionnement émotionnel à dominance de réactions amplifiées.

Pour pallier l’urgence, concentrez-vous sur la respiration neutralisante pour stopper le scénario imaginaire.

Mais la cause est avant tout la réaction amplifiée qu’il faudra apprendre à maîtriser par une pacification du cerveau limbique par la méthode de base.

– la phobie sociale : il suffit d’adopter la même méthode que pour maîtriser les troubles paniques, par exemple l’évitement  aux situations sociales par peur d’être embarrassé.

– les phobies spécifiques : par exemple, peur de prendre l’ascenseur, peur d’un objet, d’un animal ou d’une situation spécifique.

– les troubles obsessionnels compulsifs : idées obsédantes et rituels compulsifs.

– les troubles d’anxiété de séparation : évitement lié au départ du domicile ou à la séparation d’avec les membres de la famille.

– les troubles anxieux généralisés : états où l’on envisage toujours le pire et où l’on se focalise uniquement sur des éléments de danger, et qui se caractérisent par une anxiété chronique sans raison apparente souvent ponctuée d’attaque de panique ou d’angoisse.

– Paranoïa : sentiment de persécution

– Théorie du complot (pense que tout est dirigé contre lui) 

 

 La thérapie consciente et la dépendance

 

La thérapie consciente est très efficace pour aider à résoudre les dépendances.

La dépendance a commencé un jour par la fixation d’une mémoire lors d’un désir qui devient une exigence supérieure en se répétant.

La dépendance se caractérise par le besoin incontrôlable d’un désir, suivi de sa recherche compulsive ; le sujet n’est pas libre, il est dépendant dès que se manifeste en lui ce besoin impérieux, il est totalement submergé sans possibilité de maîtrise.
L’émotion se manifestera en fonction de l’intensité réactionnel de chaque individu ; ensuite, lors de la phase d’épuisement réactionnelle, le déplaisir va s’installer et devenir aussi intense que l’état d’amplification du plaisir.

 

Comment maîtriser un plaisir dominant ?

Dans le cas d’une forte dépendance comme celle liée à  l’alcool, lorsque le souvenir de la sensation agréable que procure l’absorption d’alcool ressurgit de la conscience, il devient déclencheur d’une envie qui domine totalement la conscience du sujet.

Pour neutraliser l’envie, il convient de pratiquer la respiration neutralisante ce qui stoppe l’excès de libération de la dopamine, ainsi le sujet passe en phase d’épuisement réactionnel, puis par la thérapie consciente, nous observons le désir jusqu’à sa dissolution totale.

Cette technique pourra s’employer aussi pour certains troubles obsessionnels compulsifs (achats compulsifs par exemple).

 

Les pensées obsédantes

Quand une pensée imaginaire (irrationnelle) surgit dans la conscience et qu’elle nous donne la vision d’une situation future terrifiante, elle nous envoie une somatisation par une réponse hormonale devenue excessive ; pour la neutraliser, il s’agit, là encore, d’employer la respiration neutralisante pour stopper la libération d’hormone excessive. Ensuite on utilise la thérapie consciente, on observe les sensations liées au scénario jusqu’à sa dissolution.

L’insomnie et la thérapie consciente :

La thérapie consciente sera efficace pour aider les personnes atteinte d’insomnie.

Elle a souvent pour cause principale un état constant de réaction amplifiée. Au lieu de réagir en refusant les insomnies, on se servira de la situation comme moyen de travail intérieur.

On utilisera la respiration neutralisante pour atteindre la zone de l’espace neutre et la pacification de l’amygdale fera cesser l’agitation due aux excès d’hormones.

Ensuite on utilisera la respiration consciente jusqu’à l’endormissement.

Pin It on Pinterest

Share This